ANTICORPS ANTI-cellules parietales
MéthodeImmunofluorescence indirecte / Quantalyzer 3000/Novaview
AccreditatieNeen
LOINC Code
Labo exécutifIBC'LAB
PrélèvementSérum (tube sec)
Utiliser des serums non lipidiques et non hémolysés
Vol échantillon
Condition de collecte, traitement, conservation et transport2-8°C : 7 jours
≤-20°C : > 7 jours (à aliquoter)
Unités
Valeurs de référencenégatif
Fréquence de réalisation de l'analyse
Tps de réponse (LTAT)6 jours
Délai maximal pour rajout d'analyse7 dagen
Code INAMI555591
Recherche d'anticorps antitissulaires par immunofluorescence, par organe (Maximum quatre organes) #(Maximum 4)
Aide au diagnosticDéfinition – physiologie
Les anticorps anti-cellules pariétales sont dirigés contre des antigènes intracytoplasmiques des cellules pariétales gastriques. Les cellules pariétales gastriques sécrètent de l’acide chlorhydrique ainsi qu’une protéine essentielle à l’assimilation de la vitamine B12 : le facteur intrinsèque. Les anticorps anti-cellules pariétales réagissent avec la H+ K+ ATPase gastrique. Les anticorps anti-cellules pariétales sont mis en évidence par la technique d’immunofluorescence indirecte sur coupe d’estomac de rat ou de souris.
Intérêt clinique – Interprétation des résultats
Les anticorps anti-cellules pariétales sont retrouvés dans :
• L’anémie de Biermer (90%), complication fréquente de la gastrite A
• La gastrite chronique de type A (15% à 70%)
D’autres situations cliniques peuvent être associées à la présence d’anticorps anti-cellules pariétale, tels que :
• Thyroïdite de Hashimoto (30%)
• Maladie de Basedow (20%)
• Maladie d’Addison (25%)
• Poly-endocrinopathies (20% à 60%)
date dernière mise à jour15/01/2024